L’ANNEAU (Anneau gastrique, cerclage, banding)

 

Principe : L’anneau en silicone est placé à la partie haute de l’estomac qu’il divise en deux parties, « en sablier ». Il va freiner les aliments, pousser le patient à manger moins et lentement et enfin lui permettre d’avoir moins faim.

Les avantages sont sa simplicité, sa durée opératoire (20-60 minutes) et sa mortalité qui est quasi nulle sauf pour les patients extrêmes en poids, en âge ou en comorbidités, et donc à risque anesthésique plus élevé.

Il est réversible, peut être retiré sous cœlioscopie mais il est préférable de le garder après la perte de poids, la reprise pondérale étant la règle en cas d’ablation.

L’anneau est ajustable grâce à un dispositif constitué d’un boitier sous-cutané (sous la peau) et d’un cathéter (tuyau) relié à l’anneau qui permet d’injecter ou de retirer du liquide (voir film).

Il peut être proposé à des patients plus à risque ou plus âgés.

L’hospitalisation est de 2 à 3 jours, occasionnellement ambulatoire.

anneau 

Les inconvénients :

  • Confort alimentaire variable
  • Contrainte du suivi
  • Reflux gastro-oesophagien chez certains patients après quelques années
  • Ré-interventions = repositionnement de l’anneau, problèmes de cathéter ou de boîtier

Les complications opératoires sont exceptionnelles : saignement, perforation d’un viscère.

Les complications à distance :

- Dilatation de la poche gastrique (slippage), 3%, justifie un repositionnement de l’anneau sous cœlioscopie

- Migration intra-gastrique de l’anneau, exceptionnelle, souvent réglée par l' endoscopie interventionnelle

- Reflux : qui traduit une usure physiologique de l’œsophage avec dilatation

- Problèmes de cathéter et boitier justifiant des réglages minimes